Le journalisme de presse écrite en République démocratique du Congo et en Côte d'Ivoire

Le journalisme de presse écrite en République démocratique du Congo et en Côte d'Ivoire
  • Date : Septembre 2017
  • Auteur : Marie Fierens
  • Collection : Thèses - Science de l'information et de la communication

Pour commander cet ouvrage : cliquez ici

Que veut dire être journaliste de presse écrite en République démocratique du Congo (RDC) et en Côte d'Ivoire ? Cette question a guidé un travail de recherche qui s'attache à comprendre l'émergence et la structuration progressive du journalisme de presse écrite, à Léopoldville (devenue Kinshasa) et à Abidjan, de la fin de la période coloniale à nos jours. La recherche met en exergue les éléments qui ont modelé le métier dans les deux pays pour mieux comprendre la forme qu'il emprunte aujourd'hui. Elle se fonde notamment sur l'exploitation d'une centaine d'entretiens, menés pour la plupart à Kinshasa et à Abidjan, et sur l'exploitation de corpus de presse.

Une double perspective comparative, à la fois diachronique et géographique, met en évidence les similitudes et les spécificités qui ont marqué l'évolution du journalisme de presse écrite en RDC et en Côte d'Ivoire. Les trois premières parties de ce travail s'arrêtent sur des moments historiques importants qui ont structuré la profession, à des périodes similaires dans les deux pays : l'époque coloniale, la période des partis uniques et la période actuelle caractérisée par le multipartisme. Pour chaque période, trois axes soutiennent l'analyse et dégagent les éléments utiles à la comparaison. Le premier axe met au jour le système relationnel dans lequel évoluent les journalistes congolais et ivoiriens de presse écrite et identifie les facteurs sociétaux qui influencent leur pratique. Le deuxième dévoile les dynamiques internes du groupe professionnel, dans les deux pays. Enfin, le troisième axe se construit autour des parcours individuels d'un certain nombre de journalistes. Il permet de cerner leurs motivations et leur perception du métier.

L'approche comparative constitue la quatrième partie de la recherche. Elle s'appuie sur le concept de « configuration » de Norbert Elias pour corréler ces trois périodes et ces trois axes, pour penser l'émergence et l'évolution de la profession en termes de relations, d'interdépendances et de négociations.

In fine, la forme que revêt aujourd'hui la profession au Congo et en Côte d'Ivoire est considérée comme le résultat d'une suite d'interdépendances, régulièrement renégociées au cours du temps, qui lient les journalistes aux autres acteurs.