Le Prix de la jeune critique lyrique 2018 autour de La Flûte enchantée et des Contes d'Offmann

(Crédit photo Fondation Varenne © Arlette Desgeorges, présidente du Centre lyrique et Daniel Pouzadoux, président de la Fondation Varenne ont signé la convention de partenariat du Prix de la jeune critique, en présence des directeurs des deux institutions, Pierre Thirion-Vallet et Philippe Page).

Après l'engouement de l'édition 2017, le Centre lyrique Clermont-Auvergne et la Fondation Varenne s'associent à nouveau, pour l'organisation du Prix de la jeune critique autour de deux opéras programmés à l'Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand durant la saison 2017-2018 : La Flûte enchantée de Mozart (22 mars 2018) et Les Contes d'Hoffmann (4 mai 2018). La signature de la convention de ce partenariat a eu lieu, mardi 6 février 2018, dans les locaux de la Fondation à Clermont-Ferrand. 

Découverte du spectacle vivant à travers le grand répertoire lyrique

Le Prix de la jeune la critique s'esi déroulé de mars 2018 à mai 2018 pour les 60 élèves de 4e du collège de Gerzat pour les Contes d'Offmann* et de Billom pour La Flûte Enchantée*. En amont de chaque spectacle, les jeunes collégiens ont bénéficiévd'une rencontre avec un journaliste (Roland Duclos) dans leur Collège (présentation de l'oeuvre et de l'exercice de la critique journalistique). Une belle façon d'aborder le spectacle vivant proposé.

- Les moments clés de l'opération 2018 -
La Flûte enchantée pour les collégiens de Billom

Critiques en herbe au pied du mur

Remise des Prix : L'Opéra sans complexe ni tabou

 

 

Les oeuvres !

 

*La Flûte enchantée  de Wolfgang Amadeus Mozart - Livret d'Emanuel Schikaneder d’après la pièce de Bretzner. Coproduction du Opéra Nomade - Centre lyrique Clermont-Auvergne - Direction musicale - Amaury du Closel - Mise en scène - Pierre Thirion-Vallet

« Ce n'est qu'un rêve » 

A la fois grave et légère, féérique et terrienne, ésotérique et populaire, La Flûte enchantée de Mozart est l’un des plus somptueux rêves d’enfant jamais écrits par et pour des adultes. La victoire des Lumières sur l’obscurité ! Nous commencerons donc au plus profond de la nuit pour finir à l’aube. Si Tamino est bien attaqué par un serpent, c’est dans un cauchemar et son rêve sera initiation. Trois dames, un homme-oiseau, une méchante reine, une jeune fille en cage, un philosophe… la nuit sera peuplée de tous ces personnages et entre rêve et réalité, Tamino se révèlera dans toute la plénitude d’un homme ayant surmonté maints obstacles pour devenir adulte.

 

 

*Les Contes d'Offmann d'OffenbachLivret Jules Barbier - Coproduction : Compagnie Opéra Éclaté-Opéra de Fribourg - Mise en scène Olivier Desbordes et Benjamin Moreau - Direction musicale Lougraida Mehdi

Dans une version de cette oeuvre posthume qui maintient l’ordre Poupée, Julietta, Antonia, Olivier Desbordes revient aux textes littéraires pour tenterde retouver l’esprit magique d’Hoffmann l’écrivain etd’Offenbach le poète musicien. Retrouver la cohérence de l’œuvre sans avoir la prétention de l’achever, la respecter incomplète et donc énigmatique.

Mettant à contribution l’univers des Fleurs du mal et l’imaginaire des poètes de la fin du 19ème siècle, ces Contes oublient la logique formelle du récit pour confronter des ambiances, des humeurs comme un spleen lyrique.